Amicale des Jeunes-Vieux

activités 2008

 

 

Sortie AJV du week end du 1er Mai 2008 : les Catacombes à Paris

Les spéléos de Franche-Comté présents : Watala Dominique, Watala Ludovic, Reilé Elisabeth, Reilé.Pascal, Reilé Benoit,  Reilé Adeline, Lecoff Marc, Lavisse Philippe, Lavisse Guillaume, Cérésa Pascal, Gogo Gérard, Gogo Stéphanie, Cazzadori Christine, Cazzadori  Nicolas + Les deux guides Parisien

On se retrouve  tous à  Montrouge à 18 heures sur l’ancienne voie de chemin de fer  qui faisait le tour de Paris, (maintenant désaffectée) après quelques péripéties on accède à un court tunnel sous lequel on s’équipe, puis on gagne au bout de 100m un autre tunnel dans lequel se trouve  l’accès  qui permet de pénétrer dans les Catacombes.

Sur les 300 km de galeries répertoriées on n’en ferra qu’une quinzaine, on comprend très vite après le premier km que les guides son nécessaires, des galeries partent dans différentes directions et le risque de se perdre est constant. Nos guides choisissent un itinéraire qui doit nous conduire aux endroits les plus pittoresques des Catacombes. Nous visitons ainsi de nombreuses salles dont certaines sont décorées soit de sculptures où de peintures superbes telles la grande vague, Guernica, et bien d’autres reproductions mais aussi de nombreux tags plus ou moins artistiques. Une galerie dont un tronçon est peint chaque année par l’école des beaux arts. Il règne dans se monde souterrain une ambiance extraordinaire on va faire la rencontre de nombreuse personnes assez sympa et pittoresques et qui nous racontent les moments de convivialités qu’ils  vivent le weekend à  la lueur des bougies. Les salles sont d’anciennes carrières qui ont servi à la construction de Paris, les gens les aménagent pour y vivres quelques jours le mieux possible au court des siècles de nombreuses personnes si sont réfugiés  pour fuir les conflits. A différents détours des galeries les noms des rues qui se trouvent en surface sont indiquées, on peut y accéder en grimpant par une échelle fixe et une plaque à soulever.où d’autres endroits de Paris comme le  Boulevard Jouhaux,

Le Parc, puis l’avenue Montsouris, rue Serrette, rue d’Alésia, le Pont d’Arcueil….ect.

Il y a  aussi l’ambiance spéléo avec des passages étroits et boueux,  dans l’eau….

La visite d’un bunker allemand de la dernière guerre, on est passé tout près de l’ossuaire sans le visiter faute de temps. On passe une dernière étroiture sévère pour accéder à une galerie d’entretient qui nous conduit vers la sortie, on grimpe une échelle, on ouvre une plaque et on sort vers 2heures du matin sur le trottoir du Boulevard saint Michel comme dans un film d’aventures on gardera longtemps ce moment inoubliable.

C’est vers la statue de Denfert - Rochereau que l’on quitte nos guides en les remerciant de cette belle aventure qu’ils nous ont fait vivres.

En remerciant aussi les organisateurs de cette belle sortie.                                                                                  Gogo Gérard

 

 

AJV : Sortie en famille à la Malatière…

Le rendez-vous fut donné à Bournois, un 4 octobre 2008 pluvieux! pardon le 6 Juin...

Malgré la pluie, le froid, 14 jeunes-vieux, accompagnés pour certains de leur famille, étaient présents pour explorer la Malatière, grotte particulièrement bien concrétionnée.

Pour cette visite le groupe se scinda en 2. Le premier groupe, motivé par la Zinzin et par 2 jeunes spéléologues intrépides, Ludo et Félix, alla jusqu’au bout du réseau supérieur, notamment jusqu’à la galerie des dijonnais, en passant par des passages étroits et surtout bien boueux! Le 2ème groupe, composé notamment d’enfants, progressa un peu moins loin et s’arrêta à l’entrée de la vire.

Cette belle visite fut ensuite agrémenté d’une soirée chaleureuse passée à la Forge d’Isidore à Villers sur Saulnot, où notre équipe se régala d’un bon repas de ferme.

Le lendemain fut consacré au lavage du matériel (qui en avait bien besoin !) dans la rivière de Gonvillars. Rivière où se trouvent plusieurs pertes, d’ailleurs nos 2 jeunes intrépides et la Zinzin s’engouffrèrent dans une de ces pertes pour prendre quelques photos, conclusion : à visiter plutôt en étiage. La journée et donc le week-end se termina par une petite balade à pied jusqu’à la grotte de Gonvillars, pour y admirer le joli porche d’entrée.

Stéphanie GOGO (30/11/08)

 

 

 

AJV : Dernière sortie de l’année dans Lachambre!

Et bien ce fut encore une belle et mémorable sortie pour l’AJV!

Le week-end prolongé du 11 novembre fut l’occasion pour 10 jeunes-vieux franc-comtois (ou vieux-jeunes, on ne sait plus trop comment les nommer…) de pérégriner vers les Pyrénées orientales pour explorer le réputé réseau Lachambre.

Après tous ces kilomètres avalés pour arriver à Prades, notre point de chute, nous passâmes une chaleureuse et gustative (grâce aux dons culinaires de Chacalou) soirée en compagnie d’autochtones, plus précisément le président du club de Prades et de Lilian (d’origine jurassienne soit dit en passant), qui sera notre guide du lendemain. Le rendez-vous fut pris avec ce dernier pour 9 h (pétante!) à proximité du fameux réseau… Après un peu de retard (comment il aurait pu en être autrement, cela aurait été surprenant…) Lilian ouvre enfin la porte de Lachambre. Et oui, il faut savoir que n’y va pas qui veut ! Pour sauvegarder le réseau, un minimum de spéléos, 10 par sortie et environ une centaine par an, ont la chance d’y pénétrer!

Après quelques passages bas et étroits, nous arrivons dans une partie plus volumineuse, et là, quelle surprise ! Des concrétions d’une blancheur éclatante à profusion et sur des centaines de mètres,… stalagmites, stalactites, aragonites, excentriques, draperies, perles des cavernes, marmites… Les photographes ne savaient plus où donner de la tête!!

Mais nous n’étions pas au bout de notre étonnement… Lilian nous conduisit dans une galerie supérieure, appelée Le Canyon blanc,…Stupéfaction! Le Canyon blanc est en fait un méandre d’environ 2,5 m de haut sur 1,5 m de large dont les parois, du sol au plafond, sont couvertes de calcite concrétionnée, tel un tunnel givré… Malheureusement après quelques centaines de mètres parcourus dans ce méandre nous nous heurtons à une grille. Lilian nous explique que le méandre continue ainsi sur plusieurs kilomètres, mais que pour le préserver l’accès y est interdit. Dommage! Nous faisons donc demi-tour, un peu frustrés, nous aurions tant voulu en voir plus…

Nous ressortons de Lachambre après 7 h de visite, et rentrons au camping quelque peu abasourdis par ce que vous venions de voir… Pour ma part, je ne cesse de penser à André Lachambre, inventeur de ce réseau (oui, oui on dit bien inventeur, tout du moins dans les Pyrénées!), quelles ont dû être ses réactions, ses impressions quand il a découvert pour la première fois toutes ces merveilles!

Mais notre étonnement ne s’arrêta pas là, il nous en attendait encore d’autres… outre les plaisirs du ventre réalisés par Chacalou,... au programme de ce week-end était prévu également la visite de Canalettes, grotte dont une partie est ouverte au public. Après avoir traversé cette dernière nous pénétrons dans une galerie où, là encore, les concrétions sont présentes à profusion. Nous parcourons pendant plus de 6 heures des galeries plus belles les unes que les autres…

Mais Canalettes, tout comme le réseau Lachambre, ont un développement d’environ 25 kms, pendant ce week-end nous en avons vu en fait qu’une toute petite partie… Nous y reviendrons, c’est sûr! D’ailleurs le rendez-vous est déjà pris pour 2010!!

Je pense que mes camarades de route, de chambrée, de grottes, se joignent sans peine à moi pour remercier le club de spéléologie de Prades, son président Jean-Louis, un merci tout particulier à Lilian notre guide et un grand merci à Pascal, dit Chacalou, pour avoir organisé dans les règles de l’art ce bien beau week-end et avoir su avec talent nous sustenter!

Stéphanie GOGO (30/11/08)

 

[télécharger le bilan de l'année 2008]

[retour]

[accueil]